Solder une assurance vie : ce qu’il faut savoir

Vous pouvez tout à fait mettre fin à un contrat d’assurance relative à la protection des biens, aussi appelé IARD (incendies, accidents et risques divers). Cela n’est pas le cas d’une assurance vie. Quels sont donc les moyens de la solder ?

En quoi consiste un rachat de contrat ?

Le souscripteur d’une assurance vie a la possibilité de racheter son contrat. Il s’agit d’une opération visant à récupérer l’ensemble ou une partie des capitaux. En d’autres termes, le rachat de contrat peut-être partiel ou total.

Rachat partiel de contrat

Cette alternative permet au souscripteur de recevoir un versement d’une partie des fonds présents sur son contrat. Toutefois, cette solution ne met pas un terme à ce dernier. En effet, le contrat en cours conserve son antériorité fiscale. Ce qui signifie que le détenteur peut à tout moment réinvestir.

Rachat total de contrat

Ce cas de figure fait référence à une restitution complète des fonds par l’assureur. Il s’agit donc du seul moyen concret de solder son contrat d’assurance vie. L’opération peut être entreprise en tout temps. Aucune condition d’ancienneté de contrat n’étant exigée. Le souscripteur ne doit pas attendre l’échéance du contrat ou sa date de signature. 

Dans tous les cas, que ce soit un rachat partiel ou total, une fiscalité sur les sommes versées est applicable. Cette fois-ci, le taux varie selon l’ancienneté du contrat. Les prélèvements fiscaux à hauteur de 17,2 % sont également de rigueur. 

Il faut également savoir que la « mise en réduction », dédiée à un contrat à versements programmés et concernant un souscripteur souhaitant arrêter ses versements, ne permet pas de mettre fin au dit contrat.
Ainsi, le contrat couvre encore l’assuré en fonction de ses investissements. Lorsque le souscripteur souhaite les récupérer, il doit réaliser une demande de rachat total.

Comment se déroule la demande de rachat total ?

Cette demande peut être faite à tout moment et est à envoyer par courrier recommandé avec accusé de réception à l’assureur. Elle doit contenir le numéro du contrat tout en précisant que le rachat total sera engagé dès la réception de la demande. L’assureur aura alors 2 mois pour le versement des fonds.